Filière industrielle « médecine génomique »

Dès les débuts du plan France médecine génomique 2025, il fut affirmé par l’État qu’un programme d’une telle ampleur, à fort contenu médical et scientifique, devait nécessairement mobiliser les secteurs industriels concernés (pharmacie, informatique, dispositif médical), des startups aux très grandes entreprises, françaises comme étrangères.

Ces industriels peuvent en effet être porteurs de solutions innovantes via le Centre de référence d’innovation d’expertise et de transfert (CRefIX), fournisseurs de données cliniques via le Collecteur analyseur de données (CAD) ou en être client, et également proposer des collaborations à divers niveaux.

Le plan France médecine génomique 2025 offre en effet une opportunité exceptionnelle d’innover dans de nombreux domaines avec la perspective unique d’en intégrer certains domaines comme :

  • la génomique humaine et la métagénomique
  • les données, leur signification et leur disponibilité : collecte et organisations, intégration de données fortement hétérogènes,  stockage, algorithmique, web sémantique, élaboration de bases de connaissances pertinentes, anonymisation, cryptographie, mise à disposition et traitements mathématiques des données massives pour la  santé, éthique et « équité » des algorithmes, robustesse des résultats
  • les matériels : robotique, interface homme-machines, architecture et composants matériels, web des objets, dispositifs médicaux, etc.

 

Afin de disposer des solutions et équipements nécessaires, une ambition de développement industriel structurant s’intègre à l’initiative. Cette ambition vise à constituer une véritable filière de « médecine génomique » capable de soutenir la montée en puissance du dispositif, tout en constituant une nouvelle source de développement économique et d’emplois. L’organisation et l’implication des industriels concernés sont essentielles dans un contexte de compétition internationale fortement engagée.

Des réunions d’information sur la mise en place des différentes composantes du plan ont été organisées à intervalles réguliers (2 à 3 par an selon les exigences). Un deuxième type de réunions a permis aux jeunes entreprises innovantes de présenter leur offre de solutions devant le monde académique et industriel. Enfin, les réflexions conduites tant au niveau du CAD que du CRefIX ont également permis de mobiliser les industriels pour contribuer à la réflexion, recueillir leur avis ou participer à des actions spécifiques.

Lire la suite

Les industriels sont mobilisés sur le plan France médecine génomique 2025 pour :

  • Participer à la réflexion et aux consultations autour des différentes objets du plan : parcours de soins, plateformes, CADCRefIX autour également des aspects et modalités de standardisation, anonymisation et de cryptage des données ; big data, algorithmes associés aux besoins, instrumentation et dispositifs médicaux.
  • Élaborer des notes d’expression de besoins dans trois groupes de réflexion dédiés à la pharmacie, au diagnostic et au numérique.

Le groupe de travail « filière industrielle » travaille aussi en liaison étroite avec le Centre de référence, d’innovation, d’expertise et de transfert (CRefIX) et le collecteur analyseur de données (CAD).

Les industriels qui souhaitent s’impliquer prennent en charge l’organisation des groupes de travail de la filière industrielle.

Pour plus d’informations, nous contacter.

OÙ EN EST-ON ?

Réunions de la filière industrielle - septembre 2019

Au total 108 entreprises ont participé, à un moment ou un autre, à l’ensemble de réunions de la filière industrielle (plus de 250 participants au total) dont 37 grandes entreprises et 71 petites et moyennes entreprises (PME, TPE).

SUR CE THÈME
Communiqué de presse
Articles
Vidéos