Collecteur analyseur
de données (CAD)

Le centre national d’analyse des données est appelé CAD pour « Collecteur analyseur de données ». Il vise à traiter, analyser et exploiter les données générées dans le cadre de parcours de soin ou de projets de recherche.

Le CAD sera l’infrastructure de collecte, d’analyse et d’aide à l’interprétation des données génomiques au niveau national, constituant ainsi une base de connaissance unique au monde sur des patients pris en charge sur le territoire.

Cette infrastructure offrira une puissance de calcul intensif adaptée, un éventail de services informatiques dédiés, un accès à des bases de connaissances multiples et une capacité de stockage qui atteindra progressivement quelques dizaines de pétaoctets (Po).

Le CAD hébergera des données accessibles suivant la réglementation en vigueur, via des services au soin et à la recherche.

Associé à un consentement des patients, un flux de données (génome entier, exome ou transcriptome) continu issu des plateformes du plan France médecine génomique 2025 alimentera la base de données du CAD pour des usages dans le soin et dans la recherche.

A horizon 2025, ce sont les données de 110 000 patients par an qui sont attendues au niveau du CAD. Le CAD pourra également assurer l’exploitation des données des grands projets de recherche nationaux et internationaux en médecine génomique.

Dès sa mise en place, celui-ci recevra les données des quatre projets pilotes initiés dans le cadre du plan France médecine génomique 2025 : MULTIPLI dans le domaine du cancer, DEFIDIAG ciblant une catégorie de maladies rares, GLUCOGEN dans une maladie commune (diabète) et POPGEN sur la population générale.

Lire la suite

Les plateformes FMG, laboratoires de biologie médical s’appuieront sur l’infrastructure CAD pour aider les biologistes médicaux à interpréter les données des patients.

Des indications cliniques seront progressivement intégrées et les services au soin du CAD devront être adaptés. Parallèlement, les services à la recherche devront s’adapter pour répondre aux avancées technologies et scientifiques de la médecine génomique.

Les services d’accès sécurisé au CAD s’adressent :

1. A la clinique

  • Service d’accès aux données patient
  • Service d’accès aux bases de données pour les étapes d’analyse
  • Service d’accès aux outils d’analyse
  • Service d’accès aux outils de visualisation et de comparaison du génome
  • Service d’accès aux outils d’aide à la décision (diagnostic, orientation du traitement, etc)
  • Service de ré-analyse de données
  • Service Web sécurisé pour l’interaction entre les professionnels de la santé utilisant le CAD
  • Service de gestion de versions

2. A la recherche

  • Guichet pour les soumissions de projets de recherche
  • Bureau d’assistance et conseil en conception de projet
  • Service d’accès aux catalogues de données et aux jeux de données
  • Accès de service aux bibliothèques d’outils logiciels
  • Service d’accès aux machines virtuelles
  • Service de ré-analyse pour la recherche
  • Service Web d’interaction des chercheurs du CAD
  • Suivi et conseil méthodologique

3. Aux plateformes et aux professionnels de santé

4. Aux industriels

Le CAD  est une structure commune portée par l’INSERM, le CEA, l’INRIA, et le CINES.

OÙ EN EST-ON ?

Décision de l’Etat sur le modèle d’organisation du CAD - janvier 2020

Un travail global de définition de l’outil, une analyse des besoins fonctionnels auprès des futurs utilisateurs et une étude de préfiguration ont été réalisés.

SUR CE THÈME
Communiqué de presse
Articles
Vidéos